30 ans après la chute du mur, Loossois et Gesekois ont visité Berlin

photo groupe Geseke

Le week-end des 29 et 30 septembre, une délégation loossoise a rendu visite aux Gesekois dans la capitale allemande.

Dans le cadre du jumelage entre les villes française et allemande de Loos et Geseke, une délégation d'élus et de membres d'associations du comité de jumelage se sont rendus à Berlin pour visiter le Parlement et la ville.

Brigitte Baldeyrou, élue en charge du jumelage, nous a glissé ces mots :

"30 ans après la chute du Mur séparant les deux Allemagne, nos amis gésekois souhaitaient nous faire appréhender la vraie vie de leur démocratie dans une Allemagne réunifiée. C’est ainsi que nous avons visité avec eux le Bundestag et le nouveau quartier qui s’est construit autour. Les immeubles abritant les bureaux du parlement sont transparents afin que tous les citoyens puissent voir leurs représentants travailler. Ils constituent un vrai cheminement dans la confection des lois puis leur application par le gouvernement fédéral. Bien sûr ceux qui le voulaient ont pu se replonger dans le Berlin coupé en deux. Le témoignage de ce Berlinois, marié à une Tarnaise, de voir un groupe franco-allemand heureux d’être ensemble, restera dans nos mémoires comme un témoignage émouvant face aux périls des extrêmes".

En 2018, Loos et Geseke fêtaient leurs 40 ans d'amitié. D'un nombre d'habitants similaire mais d'un profil différent, Loos étant plutôt urbaine et Geseke plutôt rurale, les deux villes se complètent et aiment à faire transiter Loossois et Geseke de France à Allemagne, célébrant par la même occasion l'attachement européen et l'amitié des deux pays. Trente ans après la guerre, l'heure était encore aux réconciliations et à la fraternité pour solidifier l'entente historique de chaque côté du Rhin et ne pas laisser les stigmates de la guerre ouverts.

AQPH2390.JPG

HTEC8203.JPG

VRGA4463.JPG

A lire aussi

Les 12, 13 et 14 octobre, la Ville de Loos reçevait sa jumelle et partenaire allemande, Geseke, pour fêter les 40 ans du jumelage.

Jeunesse

Les classes de seconde du lycée Saint-Vincent ainsi que celles du lycée Gymnasium Antonianum ont été reçu par Madame le Maire lors d'un petit déjeu