Installation d'un "SAS" sur le territoire de Loos

communiqué installation sas roms

Un terrain appartenant à l’université de Lille va accueillir prochainement, sur réquisition préfectorale, une trentaine de personnes de culture rom.

Un terrain appartenant à l’université de Lille, situé sur le territoire loossois, va accueillir prochainement sur réquisition préfectorale une trentaine de personnes de culture rom, dans le cadre du programme d’insertion de ces populations.

Michel LALANDE, Préfet du Nord et de la région Hauts-de-France rappelle, dans un courrier adressé à Anne VOITURIEZ, Maire de Loos : « La MEL et plusieurs de ses communes se sont engagées depuis plusieurs années aux côtés de l’Etat dans un programme d’insertion des populations de culture roms […] Ces efforts ont d’ores-et déjà permis depuis 2015 de diviser par trois le nombre de personnes vivant dans les campements illicites ou en squat grâce notamment à la création de plusieurs SAS et villages d’insertion ».

Un « SAS » désigne un espace temporaire dédié à l’accueil de populations roms dans l’objectif de les intégrer à un territoire pour faire face, parfois, à des conditions de vie inacceptables mettant en péril leur sécurité. La maîtrise de ce type d’espace permet d’accueillir ces populations dans les meilleures conditions. Le SAS s’inscrit dans un plan global de résorption des bidonvilles.

Chaque personne quittant le SAS ne sera pas remplacée. Cette occupation transitoire et non renouvelable est prévue « pour une durée de deux à trois ans ». Les travaux de maîtrise d’ouvrage seront assurés par la Métropole Européenne de Lille. L’Etat assurera, de son côté, le « fonctionnement de la structure et l’accompagnement social de ses occupants » précise le Préfet.

Ce SAS sera situé rue Paul Doumer, à Loos, sur le terrain de l’ASPTT appartenant à l’Université de Lille.