Economie et emploi

Territoires zéro chômeurs

Le quartier des Oliveaux a été retenu, aux côtés de 10 territoires seulement en France, pour participer à l'expérience territoire zéro chômeur de longue durée.

Le constat

Le 29 février 2016 était votée la loi d’expérimentation territoriale visant à résorber le chômage de longue durée.
C’est à l’initiative de l’association ATD quart monde qu’a été initiée cette expérience, d’une durée de 5 ans.
Il s’agit de proposer à toute personne privée durablement d’emploi et qui le souhaite, un emploi en contrat à durée indéterminée au SMIC, à temps choisi, et adapté à ses compétences.
L’observation et l’expérience montrent en effet qu’il existe une multitude de besoins non satisfaits et de travaux utiles à la société qui aujourd’hui ne sont pas ou plus réalisés, simplement parce qu’ils ne sont que partiellement solvables, et donc insuffisamment lucratifs pour le marché de l’emploi dit « classique ».
Les activités économiques créées viendront donc en supplément des activités existantes. En aucun cas elles ne doivent concurrencer les entreprises présentes dans le bassin d’emploi.
Face à ce constat, ATD quart monde a chiffré le coût du chômage pour la collectivité : le coût évalué pour la collectivité nationale du chômage s’élève à un peu plus de 15.000 euros par personne et par an.

L'initiative

L’expérience « TZCLD » pose donc le principe du transfert par l’Etat d’un budget du traitement du chômage, vers un soutien à la création d’activités correspondants à la fois aux qualifications des demandeurs d’emploi, et aux besoins du quartier.
Il n’y a donc pas de coût supplémentaire pour la collectivité puisque l’autre partie du financement est constituée du chiffre d’affaires réalisé par la vente des travaux semi-solvables effectués.
Actifs au sein de la société, ils seront mieux considérés par leurs futurs employeurs et par leur environnement, pourront sortir de l’exclusion et le territoire y gagnera en dynamisme économique et en « mieux-être » social.

L’entreprise à but d’emploi, justement nommée « la Fabrique de l’Emploi », a été créée en avril 2017. Elle est co-présidée par Franck Demaret, président général, et Yann Orpain, entrepreneur loossois également président de la CCI Grand Lille.
Une antenne de cette entreprise est en cours d’installation aux Oliveaux.
Les 1ères activités économiques menées par l’EBE sont :

  • Les services à la personne ;
  • La création d’une épicerie solidaire ;
  • La création d’un espace citoyen (sorte de cybercafé) ;
  • Le développement de l’agriculture urbaine ;
  • La conciergerie en général (pour entreprise, pour particuliers …)

Bien évidemment, la Fabrique de l’Emploi va continuer à élaborer son « business plan », pour continuer à développer des activités correspondants aux besoins des habitants, en tenant compte des qualifications des demandeurs d’emploi.
L’ensemble de ce projet est piloté par un « comité local », qui vise notamment à vérifier que les activités n’entrent pas dans le champs concurrentiel.

Ce comité est composé des principaux partenaires du projet : la commune de Loos bien sur, mais également la MEL, compétences et emplois, l’AREFEP, la DIRECCTE, APRONET, Maillage, le CCAS, la Mission Locale, La Pioche,…